Foot Amical

Belgique - Japon s'est joué malgré une menace d'attentat

La rencontre amicale remportée par les Diables Rouges (1-0) a failli être annulée en raison d'une sérieuse menace d'attentat hier à Bruges.

Football - Matches amicaux A - Belgique - Japon s'est disputé malgré une menace d'attentat. (Reuters)

Belgique - Japon s'est disputé malgré une menace d'attentat. (Reuters)

La rencontre amicale Belgique-Japon (1-0) a failli être annulée ce mardi soir à Bruges. A 17h30, la police locale a en effet été informée d'une menace d'attentat jugée sérieuse. Une analyse de l'OCAM, l'Organe de coordination de l'analyse de la menace situé à Bruxelles, a même été demandée. Avant que les autorités et le maire ne décident finalement de maintenir l'événement et de ne pas inquiéter le public en évitant toute annonce publique.

«Il n'a jamais été en danger et les supporters peuvent regagner leur domicile tranquillement», a seulement précisé la Fédération Belge après la rencontre. Mais «une heure avant le match, nous n'étions pas du tout sûr de jouer», a confié son porte-parole. Selon les organisateurs, les fouilles ont été renforcées à l'entrée du stade après la saisie d'un téléphone portable confirmant cette menace. Ce qui a occasionné de nombreuses files d'attente et le retard de plusieurs spectateurs qui ont manqué le début de la rencontre. La plupart des journalistes, eux, n'ont bizarrement subi aucun contrôle avant de pénétrer dans le stade Jean Breydel. Aucune revendication n'a par ailleurs été dévoilée dans la soirée.

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération