Foot Ligue des Champions Bayern

Bayern Munich : «pas de miracle» souhaité

Vainqueur 5-0 à l'aller contre Besiktas, le Bayern Munich ne prend pas son 8e de finale retour de la C1 à la légère, et ne veut pas vivre «un miracle» côté stambouliote.

Football - Ligue des Champions - Jupp Heynckes peut réaliser la passe de onze. (Ralph Orlowski/Reuters)

Jupp Heynckes peut réaliser la passe de onze. (Ralph Orlowski/Reuters)

Vainqueurs 5-0 à l'aller contre Besiktas, les Munichois disputeront ce mercredi soir la seconde partie d'une confrontation qu'ils ont déjà quasiment gagnée. Mais ils n'entendent pas pour autant faire du retour à Istanbul un match de gala : «Nous ne voulons laisser aucune place à un miracle », a déclaré l'attaquant Thomas Müller.

Sans deux de ses trois Français (Coman et Tolisso, blessés), le Bayern prend le déplacement au sérieux, mais quand même moins que celui à Leipzig, dimanche, qui peut déjà le sacrer champion d'Allemagne pour la sixième fois d'affilée. Besiktas est à peu près dans le même état d'esprit.

«Notre rêve de disputer les quarts de finale a été détruit», a reconnu Senol Günes, l'entraîneur turc, auquel il manquera ce soir trois défenseurs centraux (Pepe, Vida et Tosic). Trois obstacles de moins pour son homologue allemand, Jupp Heynckes, qui peut devenir le premier entraîneur à connaître onze victoires de rang en Ligue des champions, en additionnant l'édition 2012-2013 remportée avec le Bayern.

 

À retrouver dans .

Cliquez ici
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.