CM 2018 Argentine

Angel Di Maria (Argentine) vers le banc

Décevant contre l'Islande (1-1), l'attaquant du PSG devrait être remplaçant pour le deuxième match de l'Argentine, jeudi face à la Croatie.

Football - Coupe du monde - Angel Di Maria en action face à l'Islande. (F. Faugère/L'Equipe)

Angel Di Maria en action face à l'Islande. (F. Faugère/L'Equipe)

Au surlendemain de son nul face à l'Islande (1-1), la sélection argentine a retrouvé l'entraînement ce lundi soir. Jorge Sampaoli a effectué une mise en place qui laisse entrevoir plusieurs changements par rapport au onze de samedi. Le principal concerne le système : le sélectionneur a testé une défense à trois avec Nicolas Tagliafico, Nicolas Otamendi et Gabriel Mercado, qui remplacerait donc Marcos Rojo. Au milieu, Lucas Biglia devrait s'asseoir sur le banc au profit de Marcos Acuña. Transparent face aux Nordiques, Angel Di Maria pourrait également céder sa place à Cristian Pavon sur l'aile gauche.

Cela expliquerait le mystérieux message posté dans la journée sur Instagram par le joueur du Paris-SG. Au côté d'une photo de lui assis sur un ballon, il cite un long texte qui comprend notamment ce passage : «Il y a ceux (...) qui implorent en regardant le ciel, ceux qui croient aux superstitions. Et il y a ceux qui continuent à courir quand ils ont les jambes qui tremblent, qui continuent à jouer quand ils n'ont plus de souffle, qui continuent de se battre quand tout parait perdu.»

Están los que usan siempre la misma ropa. Están los que llevan amuletos. Los que hacen promesas. Los que imploran mirando al cielo. Los que creen en supersticiones. Y están los que siguen corriendo cuando les tiemblan las piernas. Los que siguen jugando cuando se les acaba el aire. Los que siguen luchando cuando todo parece perdido. Como si cada vez fuera la última vez. Convencidos de que la vida misma es un desafío. Sufren, pero no se quejan. Porque saben que el dolor pasa, el sudor se seca, y el cansancio termina. Pero hay algo que nunca desaparecerá: la satisfacción de haberlo logrado. En sus cuerpos hay la misma cantidad de músculos. En sus venas corre la misma sangre. Lo que los hace diferentes es su espíritu. La determinación de alcanzar la cima. Una cima a la que no se llega superando a los demás, Sino superándose a uno mismo.

Une publication partagée par Ángel Di María (@angeldimariajm) le 18 Juin 2018 à 4 :01 PDT

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.