Foot Ligue 1

Amiens et John Williams blanchis par le CNOSF

Sanctionnés dans un premier temps, le SC Amiens et John Williams ont obtenu gain de cause en appel devant le CNOSF.

Football - Ligue 1 - John Williams a vu son amende et sa suspension levées. (L'Equipe)

John Williams a vu son amende et sa suspension levées. (L'Equipe)

Le 10 juillet dernier, la Commission fédérale des agents publiait un communiqué concernant le dossier de l'Amiens SC, un dossier ouvert après les réserves déposées par Lens et Lorient qui remettaient en cause la promotion du club picard en Ligue 1. La cause ? La présence supposée dans l'actionnariat et la direction exécutive d'Amiens d'un agent, John Williams. Après enquête, la commission qui s'est appuyée sur l'article L.222-9 du code du sport condamnait Williams à 1500 € d'amende et à une suspension de la licence d'agent sportif d'une durée de quatre ans. Dans le même temps, le club se voyait contraint de payer une amende de 15 000 €. Il y a quelques semaines, Williams et Amiens ont été blanchis. C'est leur appel devant le CNOSF qui a été décisif.

«Ce n'était pas vraiment un appel, précise Olivier Martin, l'avocat de John Williams. Pour contester une décision de la commission des agents, la seule possibilité, c'est d'aller devant un tribunal d'administratif. Mais avant, on doit passer devant le CNOSF et un préalable obligatoire de conciliation. Ce qui a été fait.» C'est Christine Maugue, magistrate et ancienne directrice de cabinet de Christine Taubira lorsque cette dernière occupait le fauteuil de ministre de la justice, qui a été choisie comme conciliatrice.

«Une interprétation excessive de ses textes» par la FFF

«Après étude du dossier, poursuit le conseil de Williams, Madame Maugue a rendu un avis, et proposé à la FFF d'annuler les décisions qu'elle avait prises. Elle a jugé que la FFF avait une interprétation excessive de ses textes.» La FFF a accepté la conclusion de la magistrate. Les sanctions à l'égard de Williams et du club amiénois ont donc été levées. A noter que le 1er décembre, la Commission fédérale des agents évoquera à nouveau le nom de John Williams. Elle étudiera en effet sa demande d'annulation définitive de sa licence d'agent, transmise au mois de juin.

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération

En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGUs ainsi que l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus sur les cookies.

Afficher les CGUs.

X