Cyclisme

L'équipe cycliste Armée de terre disparaît

C'était à craindre, c'est désormais une réalité selon Le Parisien et l'AFP : l'équipe de l'Armée de terre ne sera plus dans le peloton l'année prochaine.

Cyclisme sur route - Lucile Alard - L'équipe Armée de terre ne sera plus dans le peloton en 2018. (E.Garnier/L'Equipe)

L'équipe Armée de terre ne sera plus dans le peloton en 2018. (E.Garnier/L'Equipe)

Les coureurs de l'Armée de terre étaient dans l'incertitude depuis plusieurs jours. Et leurs craintes se sont apparemment réalisées. Selon certains d'entre eux, contactés par l'AFP, l'équipe continentale (3e division professionnelle) va disparaitre et ne sera plus dans le peloton en 2018. L'équipe était devenue professionnelle en 2015 alors que Jean-Yves Le Drian était ministre de la Défense.

La décision prise par le ministère des Armées désormais dirigé par Florence Parly survient après la plus belle saison sportive de l'équipe, notamment les victoires de Damien Gaudin (Tro Bro Leon et étape du Tour de Luxembourg), Julien Loubet (Tour du Finistère et étape à la Route du Sud) et Benjamin Thomas (étapes aux Quatre jours de Dunkerque et au Tour de Wallonie). Selon le journal Le Parisien, le ministère de tutelle s'est engagé à tenir ses engagements financiers auprès des coureurs encore sous contrat militaire pour un, deux ou trois ans.

Treize coureurs (Bryan Alaphilippe, Fabien Canal, Romain Campistrous, Bastien Duculty, Thibaut Ferasse, Morgan Kneisky, Kevin Lebreton, Romain Le Roux, Jordan Levasseur, Romain Le Roux, Jimmy Raibaud, Thomas Rostollan et Steven Tronet) sont concernés. Plusieurs anciens figurent aujourd'hui dans des formations World Tour (Julian Alaphilippe, Julien Duval et Benjamin Thomas notamment).

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération

En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGUs ainsi que l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus sur les cookies.

Afficher les CGUs.

X