Cyclisme Groupama-FDJ

Groupama - FDJ : Thibaut Pinot allège son programme

La décision de retourner (ou pas) au Giro n'a pas été prise. Une certitude : l'an prochain, le Franc-Comtois courra beaucoup moins avant le Tour qu'en 2017.

Cyclisme sur route - Cyclisme sur route - Thibaut Pinot ne disputera peut-être pas le Giro, où il se plaît tant, en 2018. «Priorité au Tour de France», a dit Marc Madiot, le manager de Groupama-FDJ. (Yuzuru Sunada/L'Equipe)

Thibaut Pinot ne disputera peut-être pas le Giro, où il se plaît tant, en 2018. «Priorité au Tour de France», a dit Marc Madiot, le manager de Groupama-FDJ. (Yuzuru Sunada/L'Equipe)

Les coureurs de la FDJ (Groupama-FDJ à partir du 1er janvier) étaient regroupés la semaine dernière à Calpe, sur la Costa blanca (ESP), où, sur les routes de l'intérieur, les équipes de tous pays se croisent et se recroisent pour le premier stage hivernal. Après les entraînements, on a parlé matériel, entraînement, programme de courses... Tour et Giro ou uniquement Tour pour Thibaut Pinot (27 ans) en 2018 ? La décision n'a pas été prise. Le coureur aimerait y retourner (4e en 2017). Le manager Marc Madiot hésite en songeant à une échéance tardive (30 septembre) : le Championnat du monde, à Innsbruck (AUT). «Pour garder de la fraîcheur jusqu'à la fin de la saison, je pense que c'est mieux de ne pas aller au Giro, estime Madiot. C'est beaucoup miser sur une course d'un jour mais c'est un Mondial et il faut prendre des risques car ce type de circuit très difficile ne se représentera pas souvent. Et il faudra gagner le leadership en équipe de France, Guimard ne le donnera pas comme ça !»

«Le mot d'ordre est "fraîcheur"» (Madiot)

Seule certitude : Pinot ne disputera pas Tirreno-Adriatico (7-13 mars), une épreuve à laquelle il était fidèle depuis quatre ans. «On a fait nos calculs : dans les deux hypothèses, il abordera le Tour avec 32 jours de course maximum (46 jours en 2017). Le mot d'ordre est "fraîcheur", insiste Madiot. Thibaut en a manqué l'été dernier, Arnaud (Démare) aussi (ils ont abandonné le Tour). Pour les deux, le point d'orgue en 2018 sera le Tour de France», annonce-t-il sans ambages.

 

En janvier, le second stage espagnol sera étalé sur trois périodes destinées à trois groupes de coureurs différents. Le Franc-Comtois sera dans le dernier. Il renouera avec la compétition plus tard que d'habitude, au Tour du Haut-Var (17-18 février), et disputera le Tour de Catalogne (19-25 mars) qu'il a couru pour la dernière fois en 2014. Démare lancera, lui, sa saison au Tour d'Algarve (14-18 février). Le premier grand rendez-vous du routier-sprinteur demeure Paris-Nice (4-11 mars).

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.