Tour de France

Fernando Gaviria Maillot Jaune, Christopher Froome a chuté

Fernando Gaviria (Quick-Step) a remporté samedi la première étape du Tour de France, au sprint, alors qu'il participe pour la première fois à l'épreuve française. Christopher Froome (Sky) a chuté dans un final à rebondissements.

Cyclisme sur route - Cyclisme sur route - Fernando Gaviria a devancé Peter Sagan au sprint à Fontenay-le-Comte. (Reuters)

Fernando Gaviria a devancé Peter Sagan au sprint à Fontenay-le-Comte. (Reuters)

À 23 ans, Fernando Gaviria a remporté samedi la plus belle victoire de sa jeune carrière. Le sprinteur de la formation Quick-Step s'est offert pour sa toute première participation au Tour de France une victoire de prestige, devançant au sprint un des maîtres de la discipline, Peter Sagan (Bora Hansgrohe). La conclusion parfaite d'une journée dans l'ensemble (trop) tranquille, achevée par dix derniers kilomètres chaotiques.

Loin des mésaventures qui ont touché les leaders (voir ci-dessous), Gaviria a rapidement fait savoir à ses rivaux qu'il comptait bien placer sa roue à Fontenay-le-Comte en réglant le peloton à l'occasion du sprint intermédiaire. Quatre-vingts kilomètres plus tard, le Colombien a pu se reposer sur ses équipiers et un excellent placement dans les cinq-cents derniers mètres pour enfermer Sagan.

Encore derrière le vainqueur du jour à 200m de la ligne, le champion du monde en titre a bien tenté de déboîter au dernier moment, en vain. Fernando Gaviria a même pu se relever sur la ligne, célébrant ce succès qui fait de lui le premier coureur à s'imposer lors son premier jour sur le Tour de France depuis Fabian Cancellara en 2004.

Froome a chuté, bonne opération pour Bardet

Les 201 kilomètres au programme afin de rallier Fontenay-le-Comte au départ de l'île de Noirmoutier ne devaient poser aucun problème pour le peloton : une échappée à trois coureurs parfaitement maîtrisée (elle n'a jamais compté plus de quatre minutes d'avance), et un final pour sprinteurs. Un scenario limpide qui a basculé dans le chaos à 10 kilomètres de la ligne.

Premier coureur à avoir chuté, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a rapidement fait une croix sur la victoire d'étape tout en scindant le peloton en deux. Sa mésaventure a été suivie de celle de Christopher Froome (Sky), qui a atterri dans un champ pour un virage mal négocié. Dans la foulée, Nairo Quintana a crevé à 3,4 kilomètres du but. Si le Britannique a rapidement repris la route, il s'est retrouvé coincé dans la partie du peloton - en présence de Richie Porte (BMC) - retardée par Démare, concédant 51 secondes sur la ligne d'arrivée.

Parmi les favoris, le gros vainqueur du jour se nomme donc Romain Bardet (AG2R-La Mondiale), qui est parvenu à rester à l'abri et qui compte désormais 51 secondes d'avance sur la plupart de ses rivaux. Ce Tour de France 2018 ne fait que commencer, mais sa première étape l'a déjà rendu savoureux.

Ledanois et Offredo, échappés récompensés

Kevin Ledanois (Fortuneo-Samsic), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert) et Jérôme Cousin (Direct Energie) sont les trois coureurs à avoir animé l'échappée du jour. Les deux premiers ont été récompensés : Ledanois a pris le seul point en jeu du classement de la montagne afin de monter sur le podium tandis qu'Offredo a lui reçu le prix de la combativité.
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.