Tour de France

Arnaud Démare : «On a merdé»

Enfermé, le Picard de Groupama-FDJ n'a jamais pu lancer son sprint ce mardi à Sarzeau, et il est donc frustré.

Cyclisme sur route - Tour de France - Mal placé et finalement enfermé, Arnaud Démare ne peut être que spectateur de la bataille finale entre Gaviria (à droite), Greipel (au centre) et Sagan (à gauche). ( B.Papon/ L'Équipe)

Mal placé et finalement enfermé, Arnaud Démare ne peut être que spectateur de la bataille finale entre Gaviria (à droite), Greipel (au centre) et Sagan (à gauche). ( B.Papon/ L'Équipe)

Arnaud Démare (Groupama-FDJ/11e de l'étape) : «Il y avait beaucoup de vent, c'était une belle route pour le final, un long boulevard mais il y a eu beaucoup de vagues au sein du peloton, personne n'arrivait à amener, je suis déçu car je n'ai pas pu m'exprimer. Les gars, dès qu'ils prenaient le vent devant, ça ralentissait vite, et voilà c'est comme ça... Ça va que j'ai fait 3e il y a deux jours, sinon ce serait vraiment triste dans ma tête mais pour l'instant c'est bon... Je suis quand même à la recherche d'une victoire, c'est décevant de ne pas pouvoir s'exprimer. Il faut qu'on discute de la tactique parce que ce n'est vraiment pas évident à quatre (coureurs de l'équipe impliqués dans les sprints), ce n'est pas facile de s'imposer. Il faut revoir le truc mais c'est clair qu'on a merdé.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.