Tous sports

Victor Mellerin, ce triathlète fou aux crocs, a réussi son pari à Zurich !

Vous souvenez-vous de son projet fou ? Ce triathlète de 26 ans a réalisé l'Ironman de Zurich dimanche dernier en papillon, avec un vélo de plus de 25 kg ainsi qu'en crocs pour la partie course à pied. Il se confie.

Tous sports - Coaching - Il pratique le triathlon depuis maintenant cinq ans. (@ VictorMellerin)

Il pratique le triathlon depuis maintenant cinq ans. (@ VictorMellerin)

1h28'07'' pour 3,8 km de nage, 7h36'31'' pour 180 km de vélo et 5h15'13'' pour un marathon, voici le temps qu'a mis Victor Mellerin pour boucler l'Ironman de Zurich. En soi, le temps n'est qu'un détail mais ce sont surtout les conditions de jeu qui impressionnent ! Né près de Nantes et désormais maître-nageur en Suisse, ce triathlète de 26 ans a réalisé le tout en papillon, avec un vélo ancien de l'armée suisse et des crocs aux pieds pour la partie running. Le tout en costume-cravate et sans chrono ! Complètement fou ! Il nous raconte.

D'où est venue l'idée d'un défi Ironman avec ce genre de handicaps ? 
« J'ai déjà fait plusieurs Ironman dont un très difficile dans les montagnes près de Chamonix où je mets 24h à le finir. Après cela, je me dis "qu'est-ce que l'on peut faire de plus compliqué?". Je voulais varier les plaisirs et faire différemment des autres, du coup je me suis lancé dans ce genre de défis. Il ne s'agit pas de faire le buzz mais de prouver que tout est faisable, avec de l'entraînement et de l'envie. Je voulais amener ce côté fun et amusant et changer ce côté sérieux des courses. Cela rajoute un peu de piment ! Le dernier triathlon sous ce mode là, j'étais déguisée en Brice de Nice. Dimanche dernier, j'étais habillée en costume-cravate.

Malgré tout, cela nécessite de l'entraînement ? 
Bien sûr, l'idée ne m'est pas venue du jour au lendemain. Je me suis bien préparé tout l'hiver pour la natation en enchaînant des longueurs de fractionné en papillon. Pour la course à pied, je ne me suis pas entraîné avec des crocs mais avec des chaussures de running classique. En revanche, j'ai bien préparé mes pieds en faisant du Trail dans la neige tout l'hiver, sur des séances de 4 à 5 heures.

Victor Mellerin a seulement rajouté des porte-bidons sur son vélo. (@VictorMellerin)
Victor Mellerin a seulement rajouté des porte-bidons sur son vélo. (@VictorMellerin)

Votre côté challenger, cela vous a toujours suivi ? 
Sur certains triathlon ou Ironman je m'ennuyais car ce sont de longues distances. Finalement, là où je prenais plaisir c'était lorsque je discutais ou que je faisais des blagues avec les autres athlètes ou les bénévoles. Ce côté absurde et décalé auprès des autres athlètes me motive car ça fait rire et on est énormément encouragé sur la course. La notion de partage est géniale ! Je prends du plaisir et cela me motive !

Quelle a été la partie la plus difficile ? 
Il y en a eu dans les trois épreuves. Mais le plus dur a été les 180 km de vélo car dans le parcours, il y a deux parties à très fort dénivelé (environ 12%). Avec un vélo très lourd, une selle inadaptée et avec une seule vitesse, j'ai vraiment eu du mal à monter. J'ai même hésité à m'arrêter, d'autant plus que je n'avais aucune montre pour savoir si j'étais dans les clous niveau horaire. Je me repérais par rapport au soleil ! Sur la partie nage, la difficulté était de slalomer entre les nageurs car il faut se l'avouer, je prends de la place en papillon.

Sur la partie vélo, un athlète m'a dit « You are crazy, man ! »

Comment ont réagi les autres athlètes à vos côtés ? 
Des gens qui m'ont doublé en vélo m'ont demandé si c'était moi qui avait nagé en papillon. Ils m'ont dit que j'étais fou et m'ont souhaité bon courage pour toute la journée ! Certains qui allaient à la même allure que moi me posaient des questions, je leur expliquais pourquoi je faisais ça. On s'encourageait mutuellement.

En tant que spécialiste, y'avait-il un objectif de chrono ? 
Absolument pas. Le seul objectif était de terminer dans le temps imparti fixé par l'organisation, soit 16 heures d'épreuve. L'idée était simplement de le finir, quelque soit la manière, et de profiter du moment. Le classement n'était qu'un plus ! Je reste persuadé que lorsque l'on a une idée en tête, on peut aller au bout !

Sa tenue du jour pour l'Ironman de Zurich. (@VictorMellerin)
Sa tenue du jour pour l'Ironman de Zurich. (@VictorMellerin)

Vous aviez chaussé des crocs pour la partie course à pied. Il n'y avait pas de risque de se blesser ? 
Étonnement je n'ai pas eu de blessures au pied, ni d'ampoules. J'avais testé les crocs avant mais pas sur un Ironman. Moi même, j'étais assez surpris. C'était assez étonnant car j'avais simplement des chaussettes et mes crocs. Cela prouve que pour un athlète amateur, il n'y a pas besoin d'un équipement excessif mais je tiens à préciser qu'il faut évidemment un minimum d'entraînement !

Qu'avez-vous ressenti lorsque vous avez franchi la ligne d'arrivée ? 
Cela a été euphorique. Beaucoup d'athlètes m'attendaient à la fin. C'était un grand moment de partage entre les spectateurs, les athlètes et les bénévoles. Les encouragements m'ont sur-motivé pendant toute la course.

Quels sont vos prochains défis ? 
Le principe d'Ironman m'a vraiment plu. Mais à moyen terme, je souhaiterai repartir sur un triathlon avec une partie nage toujours en papillon, la partie vélo avec un BMX et tout l'équipement nécessaire et pour la partie running, je veux trouver le déguisement le plus farfelu possible ! Et d'ici la fin de saison, l'idée serait de faire une quadruple traversée du lac léman en 4 nages, ce qui correspond à 18 km ».

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.