Bien-être

Le yoga du rire ou l'art de se libérer du regard des autres

Le principe est simple : vous allez rire ! Au début, vous n'y croyez pas mais finalement vous vous prenez vite au jeu, sans vous en rendre compte. Zoom sur cette nouvelle forme de yoga avec Carole Fortuna, spécialiste en yoga du rire et musicothérapeute.

Tous sports - Bien-être - Une séance de yoga du rire en outdoor.  ©Shutterstock

Une séance de yoga du rire en outdoor.  ©Shutterstock

Le yoga du rire vous aidera à dépasser toute barrière sociale pré-établie. En effet, il va permettre comme on le souhaite, par un rire forcé ou non, d'oublier toute pensée négative en se concentrant uniquement sur le rire. Il vous fera oublier tous vos soucis quotidiens. Carole Fortuna, spécialiste en yoga du rire et musicothérapeute vous éclaire sur cette nouvelle forme de yoga.

Qu'est-ce que le yoga du rire ?

Inventé dans les années 1995 par le médecin indien Madan Kataria, qui s'est aperçu que les patients acceptaient mieux le soin par la joie et le rire, le yoga du rire a été intégré en France comme méthode relaxante. Mais elle a peiné à se développer dans l'hexagone pour voir naître aujourd'hui une centaine de clubs spécialistes en la matière. « Les indiens sont proches du rythme de la nature et ont une approche de vie différente des français. En Orient, toutes ces techniques de relâche et d'harmonie avec la nature sont davantage ancrées en eux », explique la spécialiste.

« L'objectif est de communiquer tous ensemble en faisant semblant de rire car on ne rit pas sur commande. Il ne s'agit pas de raconter des blagues pour rigoler mais c'est une véritable simulation du rire. Si l'on rit pendant quinze minutes, le corps ne fait pas la différence entre un rire simulé et un rire naturel ». 

Comment cela se pratique ?

Chez les particuliers ou pour des entreprises, le spécialiste débute par une explication générale du déroulé de la séance et des bienfaits que le yoga du rire peut apporter. La séance dure environ une heure mais la mise en action est souvent difficile car les gens ont l'appréhension de rire en public. Dans un premier temps, on prépare le corps au rire et on réveille le corps par de petits mouvements au niveau des cervicales, des épaules, des poignets, des genoux, des chevilles. Le rire est tonique car il engage tout le corps. « On va engager les abdominaux mais aussi le diaphragme, qui est notre outil pour respirer ». 

« Deux minutes de yoga du rire valent vingt minutes de jogging sur le système cardio-vasculaire »

Ensuite, on va commencer les séries de rire « en faisant appel à notre espièglerie d'enfants et en se remémorant des souvenirs. On fait environ 10 séries de rire différents qui sont entrecoupées d'une rythmique de sons grâce à la voix et aux mains qui permet de donner une cadence à la séance. Non seulement on simule le rire par ce genre d'exercices mais le fait d'être en groupe et de se croiser permet d'échanger des regards, des sourires puis parfois des rires naturels. On commence à lâcher-prise à partir de ce moment là ». 

Une séance de yoga du rire à la boutique vert & jaune de Paris. ©vertetjaune
Une séance de yoga du rire à la boutique vert & jaune de Paris. ©vertetjaune

La suite : un moment de méditation du rire propice « au lâcher de rire naturel ». Si on ne rigole pas naturellement, ce n'est pas grave, on s'abreuve des rires naturels du voisin et finalement on se prend au jeu. Cette étape se fait allongé, sur un tapis, en relâchant totalement le corps.

La dernière étape est une phase de relaxation, comme on la retrouve dans quasiment toutes les méthodes de yoga.

Pour quels bienfaits ?

-la bonification musculaire et respiratoire : On entend souvent les gens dirent qu'ils ont mal aux abdos quand ils rigolent ! Et bien oui, le yoga du rire fait travailler les abdominaux mais aussi le diaphragme qui ne cesse de se tendre et se détendre pendant le rire.

-l'évacuation du stress : Le yoga du rire permet d'évacuer le stress et de profiter d'un lâcher-prise total. Avant une compétition sportive par exemple, il peut être conseillé de faire un peu de yoga du rire. « Il permet de lâcher les tensions et de penser totalement à autre chose ». L'individu ne se concentre uniquement sur sa respiration et sur son rire. Le corps va retenir que l'on se fait du bien.

-un travail sur soi-même : S'il peut être complexe de se libérer totalement des codes de la société, les personnes en manque de confiance en eux y trouvent petit à petit leur compte. Tous les muscles faciaux se détendent : les pommettes remontent, la mâchoire s'étire, etc.

-un effet neuro-hormonal :  on va libérer les endorphines qui permettent a posteriori d'agir contre la douleur. On va aussi libérer des catécholamines qui permettent de dynamiser notre attention. Ces hormones améliorent l'humeur d'un point de vue général. « Des participants qui ont passé une mauvaise journée repartent toujours plus détendus ». 

Pour tout public ?

« Bien sûr mais avec quelques réserves étant donné que les systèmes cardio-vasculaire et respiratoire sont intensifiés. Il faut prendre quelques précautions avec quelqu'un qui est asthmatique ou qui a des problèmes de coeur. La séance va être adaptée en fonction des participants. C'est la même chose avec quelqu'un atteint d'Alzheimer, qui peut être très fatigué ». Enfants, adultes, personnes âgées : tout le monde peut participer !

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.