Bien-être

Chaud ou froid pour soigner les « bobos »?

Vous venez de vous faire une entorse et vous ne savez pas si il faut appliquer du chaud ou du froid pour passer la douleur ? Laurent Winkler, médecin du sport à l'INSEP, va vous éclairer.

Tous sports - Bien-être - Une vessie de froid. (Shutterstock)

Une vessie de froid. (Shutterstock)

Chaud ou froid ? C'est la grande question que l'on entend sur les bords des terrains de sport lorsqu'un joueur ou un athlète se blesse. Laurent Winkler, médecin du sport à l'INSEP, va vous éclairer en fonction de la blessure en question.

La méthode GREC

Lorsqu'il s'agit d'une douleur vive et subite, le froid est conseillé pour soulager la douleur dans les minutes et heures qui suivent. Évidemment, le froid ne va pas guérir mais « il peut avoir un effet antalgique sur l'instant T », pose le spécialiste.

Très connu, le protocole "GREC", aussi appelé "RICE" chez les anglo-saxons ou "BREF", est la première étape pour ralentir la douleur dans les premiers instants. G pour glace, R pour repos, E pour élévation et C pour compression. « Le premier réflexe à avoir est de surélever l'articulation douloureuse au-dessus du niveau du coeur pour ne pas qu'elle ne gonfle, puis de comprimer la zone grâce à des bandes cohésives. Ensuite vous glacez ». Que l'on soit bien clair, c'est un premier soin d'urgence mais aucune de ces méthodes ne vous fera recourir comme une gazelle !

Le froid comme vasoconstricteur

Glacer, oui. Mais comment ? Le seul risque du froid est de se brûler la peau. « Il faudra donc mettre un linge entre la peau et le froid, qui servira d'interface et évitera les brûlures ». Et si beaucoup connaissent les poches de gel bleu dans le commerce, l'idéal est d'utiliser une vessie de glace. Cela se présente comme une poche, que l'on remplit avec des glaçons et de l'eau. « L'essentiel est de mouler parfaitement la zone douloureuse. Les poches de gel durcissent tandis que les vessies entourent judicieusement la cheville lors d'une entorse par exemple ».

L'idéal est d'appliquer le froid plusieurs fois dans la journée de cette manière : 10 minutes de froid, 30 minutes de pause puis 10 minutes de froid. « On veut faire baisser la température de la peau sans pour autant la congeler. On refroidit les tissus et on cherche à éviter les oedèmes et les saignements ». 

L'application de froid est utilisée principalement dans un rôle vasoconstricteur. « Les vaisseaux en périphérie se ferment et diminuent l'apport sanguin dans la zone. On utilise le froid sur les articulations pour réduire le gonflement ou l'inflammation. Lorsqu'un ligament est abîmé lors d'une entorse par exemple, le froid permet de diminuer le saignement et l'oedème. Il est aussi utilisé pour soulager les lésions musculaires de type élongation ou déchirure. Sur des tendinopathies inflammatoires, le froid est aussi conseillé. En revanche, s'il y a une fissure dans le tendon, la glace n'aura pas d'effet et d'intérêt », explique Laurent Winkler.

Le chaud comme décontracturant

À l'inverse, le chaud n'aura pas d'effet sur les élongations, les entorses ou les tendinopathies. Il sera plutôt utilisé à des fins décontracturantes. « Il intervient notamment sur les douleurs d'apparition progressives comme les contractures musculaires. Le chaud relaxe et détend les muscles ». Grâce à une bouillotte, une serviette chaude humide ou encore à l'aide de patchs chauds (utilisés la plupart du temps par les professionnels), la chaleur s'applique sur les muscles.

« Elle est souvent utilisée pour soulager les torticolis ou les lombalgies dans le bas du dos. Les zones des trapèzes et de la nuque sont très sujettes aux douleurs. Le chaud peut donc aider à les soulager ».  

Les petites astuces pratiques

Le sachet de petits pois congelés fera parfaitement l'affaire car il enroulera l'ensemble de la zone lésée. Côté chaud, un sac de noyaux de cerises passé au micro-ondes sera aussi un bon compromis !
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.