Biathlon CM (Femmes)

Anaïs Bescond : «Ça fait plaisir»

Anaïs Bescond était satisfaite de sa huitième place obtenue jeudi lors de l'individuel de Ruhpolding.

Anaïs Bescond (8e de l'individuel) : «Bien sûr, ça fait plaisir. Je cours un peu après un bon résultat depuis le début de saison et un bon tir, là ça m'en fait deux de suite et je suis vraiment contente. Je n'ai pas été assez exigeante sur la balle que je rate. Il y a un petit peu trop de décalage entre l'image que j'ai eu et le lâcher. C'est quelque chose de très subtil et qui doit se faire quasiment instantanément, et je pense que j'ai eu un trop gros décalage. Du coup, je n'ai pas conservé l'image et le coup est parti. J'étais déjà ressortie de la cible. Après, derrière, je me suis bien focalisée pour recentrer ça. Je suis contente, les choses se mettent bien en place sur cette piste qui semble facile mais qui ne l'est pas tant que ça. Je pense que j'ai rendu une bonne copie et je vais pouvoir me recentrer sur la mass start de dimanche.»

Anaïs Chevalier (14e) : «Aujourd'hui, le résultat est ce qu'il est. En tir, je me suis rassurée. J'ai fait deux grosses erreurs aux deux premiers tirs. C'est moi qui les ai faites, je sais d'où elles viennent. Je me suis mise en danger mais j'ai réussi à rebondir sur les deux tirs suivants en faisant des sans fautes. Je ne suis pas en manque de confiance et ça me rassure. Sur les skis, ça reste des courses solides. J'ai été assez régulière sur les tours. Pour la mass start dimanche, ça va être limite, je pense. J'avais besoin de faire une belle course pour retrouver de la confiance. Et c'est chose faite».

Chloé Chevalier (20e) : «J'étais impatiente de prendre le départ. Les individuels, c'est la course la plus ouverte pour moi avec mon niveau de ski qui n'est pas encore au top et quatre tirs. Ce matin, j'étais impatiente et j'avais très envie. Tout s'est bien passé. J'étais dans mon truc. Je ne me suis pas fait déranger par des pensées parasites. Chaque départ en Coupe du monde, quelque soit le résultat, me sert. Faire dans les trente premières, ça va être ma référence et m'aider pour la suite. Je vois que je suis capable de le faire.»

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.