Basket Pro A Monaco

Zvezdan Mitrovic après la victoire de Monaco à Pau : «Mes joueurs ont montré du caractère»

Zvezdan Mitrovic, l'entraîneur de Monaco, était particulièrement satisfait du comportement de ses joueurs, y compris ceux sortis du banc, après leur victoire à Pau.

Basket - Pro A - Zvezdan Mitrovic : «Kicanovic a bien joué, mais il met beaucoup de points sur des bonnes passes qu'on lui fait.» (S.Boue/L'Equipe)

Zvezdan Mitrovic : «Kicanovic a bien joué, mais il met beaucoup de points sur des bonnes passes qu'on lui fait.» (S.Boue/L'Equipe)

Zvezdan Mitrovic (coach de Monaco, qui l'a emporté à Pau) : «Mes joueurs ont montré du caractère, des deux côtés du terrain, et on a joué une grosse défense. On a contrôlé dès le début du match. J'ai pu compter sur dix joueurs qui ont tous apporté. Les deux derniers matches, on avait eu des problèmes au rebond, et ce (samedi) soir, on était plus concentrés sur ce secteur. Kicanovic a bien joué, mais il met beaucoup de points sur des bonnes passes qu'on lui fait.»

Elmedin Kicanovic  (Monaco) : «La clé, c'est qu'on a su bien re-démarrer après la mi-temps, et on a su garder une qualité et une intensité dans notre jeu. C'est important d'être invaincu en BCL, mais on ne fait pas de différence entre les compétitions, Si on veut réussir en BCL ou en pro A, on doit jouer chaque match comme si c'était  une finale. On doit être à 100% à tous les matches.»


«Je l'avais déjà dit : on n'est pas une équipe du top de Pro A» Serge Crevecoeur

Yannick Bokolo  (Pau-Lacq-Orthez) : «Oui, c'était compliqué, même si on a su rester dans le match, et revenir à six points. On a subi, pris des points et c'est difficile de traîner tout ça. Côté engagement physique, on a beaucoup à apprendre de Monaco. Ce qui nous arrive n'est pas inquiétant en soi, mais il faut se remettre au travail. On va avoir un petite trêve qui arrive à point nommé, il faut remettre les choses en place, ne pas perdre la tête.»

Serge Crevecoeur (entraîneur Pau-Lacq-Orthez) : «Ils ont contrôlé la majeure partie du match à part ce moment de mieux, où on revient à -6... On a vu la fragilité mentale de l'équipe aujourd'hui. On a été dominé dans l'intention. Sur les rebonds offensifs, les ballons qui traînent, eux ils plongeaient. Il faut remobiliser les joueurs, qu'ils fassent le vide dans leurs têtes, on rentre dans le rang, mais je l'avais déjà dit : on n'est pas une équipe du top de Pro A.» 

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération

En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGUs ainsi que l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus sur les cookies.

Afficher les CGUs.

X