Basket NBA

Les Lakers gagnent enfin contre Atlanta

Derniers à l'Ouest, les Lakers ont mis fin dimanche à une série infernale de neuf défaites contre Atlanta (132-113). Avec un bon Frank Ntilikina, New York a décroché à Dallas (100-96) un succès précieux dans la course aux play-offs.

Basket - NBA - Les Lakers n'avaient plus gagné à domicile depuis le 21 novembre. (Andrew D. Bernstein/Reuters)

Les Lakers n'avaient plus gagné à domicile depuis le 21 novembre. (Andrew D. Bernstein/Reuters)

Entre les deux cancres de la NBA, il n'y a pas eu photo à Los Angeles dimanche : sifflés par leur public après la déroute face à Charlotte (84-108), les jeunes Lakers ont répondu avec panache contre Atlanta (132-113), mettant ainsi fin à une série de neuf défaites de suite. Le Staples Center, qui attendait une victoire depuis... le 21 novembre, n'avait plus vu pareil festival offensif depuis 2001.

Après un départ timoré, Brandon Ingram (20 points, 7 passes), Lonzo Ball (13 points, 10 passes, 6 rebonds), Julius Randle (15 points, 9 rebonds) et leurs coéquipiers ont réussi un 16-3 à l'entame du deuxième quart-temps et ainsi creusé un écart significatif avant la pause (66-48, 24e). Ils ont compté jusqu'à 26 points d'avance, un écart inédit pour eux cette saison.

Walton veut «vite oublier cette victoire»

Très adroits, notamment à trois points (44,4%), les Lakers ont surtout livré un match référence en défense et exploité les moindres failles des Hawks en transition (42 points en contre-attaque, record de franchise égalé). Neuf joueurs des Lakers ont enregistré au moins une interception. À lui seul, Brook Lopez a volé quatre ballons.  

«Gagner fait du bien, mais il faut vite oublier cette victoire et tenter d'enchaîner les succès, a réagi Luke Walton, l'entraîneur des Lakers. On est une meilleure équipe que nos résultats le suggèrent, on l'a montré lors de ce match.» La franchise californienne reste dernière à l'Ouest, mais elle possède désormais le même bilan que les Grizzlies (12-27), en chute libre depuis la blessure de Mike Conley, et reviennent sur les talons des Mavericks (13-28), battus à domicile par New York (100-96).

Succès précieux pour les Knicks dans la course aux play-offs

Avec Dallas, «c'est toujours la même histoire», soufflait Rick Carlisle après la défaite à domicile contre les Knicks (96-100) : l'adversaire fait «un trou, tôt dans le match», son équipe comble son retard (de 77-90 à 92-92 dimanche) et finit par échouer, souvent d'un rien. Les Mavericks n'ont jamais mené face à New York, 10e à l'Est, et à en croire Wesley Matthews (14 points), ils se sont réveillés «un peu trop tard».

C'est Jarrett Jack, dont les dirigeants venaient de garantir le contrat jusqu'à la fin de la saison, qui a scellé le sort de la partie à un peu plus de 30 secondes de la fin, profitant d'un «bon écran» de Kristaps Porzingis (29 points, 8 rebonds) pour donner deux points d'avance à son équipe (96-94). Le rookie français Frank Ntilikina, encore «très précieux en défense» aux yeux de son entraîneur, Jeff Hornacek, a lui livré un match très complet, avec notamment un nouveau record personnels au rebond (7 prises, 7 points et 5 passes).

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.