Basket NBA

Le monstre DeMarcus Cousins écrase Denver

DeMarcus Cousins a réussi une performance énorme pour New Orleans mercredi. Cleveland a poursuivi sa série de victoires. Et Indiana a réussi un hold-up.

Basket - NBA - L'un des 22 rebonds de DeMarcus Cousins, devant Wilson Chandler. (L.Murdoch/NBA/Getty Images)

L'un des 22 rebonds de DeMarcus Cousins, devant Wilson Chandler. (L.Murdoch/NBA/Getty Images)

Cousins, la pépite de New Orleans

Les raquettes étaient dévastées lors de New Orleans - Denver. Pas de Paul Millsap (poignet), ni de Nikola Jokic (cheville) côté Nuggets. Pas d'Anthony Davis (adducteurs) côté Pelicans. Restait DeMarcus cousins, qui s'en est donné à coeur joie avec un match à 40 points, 22 rebonds, 4 passes et 4 contres. «NoLa» s'est imposé à domicile (123-114) en passant un 13-0 dans le dernier quart-temps (114-96, 42e) initié par «Boogie» avec un panier suivi de deux passes décisives. «Il aurait pu en marquer cinquante», a résumé le meneur Jrue Holiday.

Cousins n'a pas été le seul joueur à 20 points - 20 rebonds mercredi soir puisqu'Andre Drummond a cumulé de son côté 27 points, 20 rebonds et 6 passes décisives. Mais Detroit s'est incliné à Milwaukee dans l'affiche de la conférence Est (104-100) avec trois Bucks à plus de 20 points (Antetokounmpo, Bledsoe, Middleton) et un Malcolm Brgodon essentiel dans le dernier quart-temps. Les Pistons sont en train d'être décrochés par les trois équipes de tête de cette conférence avec cette quatrième défaite consécutive.

Treize victoires de suite pour Cleveland

En haut de la conférence Est justement, Celtics et Cavs se sont imposés. Boston a repoussé Dallas au Garden (97-90), sa huitième victoire en huit matches face à des équipes de l'Ouest, mais sans facilité puisque les Mavs étaient encore au contact à 4'30 de la fin (85-85) avant que les meneurs (Smart, Irving, Rozier) ne fassent la différence, alimentés par le pivot passeur Al Horford (8 passes).

Même difficulté pour Cleveland à la Q, pourtant face à un autre cancre de l'Ouest, Sacramento (101-95). Il a fallu que LeBron James se fende d'un trois points à quinze secondes de la fin pour que les Cavs valident cette treizième victoire de suite, record de la franchise égalé. «J'ai joué avec pas mal de mecs incroyables, avec Derrick (Rose) quand il était MVP, avec Iverson quand j'étais jeune, mais lui il a emmène tout ça à un autre niveau. C'est quand même assez génial d'avoir une place encore meilleure qu'au premier rang pour voir ça vu que j'étais quelque part sur le parquet à côté de lui», s'est extasié son équipier Kyle Korver.

Indiana braque Chicago

Indiana a mené trente secondes contre Chicago : les trente dernières, après un trois points de Victor Oladipo (27 points). Une victoire un peu miraculeuse des Pacers (98-96), qui avaient encore 13 points de retard au coeur du quatrième quart-temps (79-92, 41e). Cette 20e défaite en 23 matches «pique pas mal», a concédé le coach des Bulls Fred Hoiberg, «elle est dure, très dure parce qu'on a joué un bon basket, pas perso, solide».

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération

En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGUs ainsi que l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus sur les cookies.

Afficher les CGUs.

X