Basket NBA

La nuit des Frenchies : épatant contre Dallas, Frank Ntilikina (Knicks) gagne son duel avec Dennis Smith Jr.

Cinq matches étaient au programme dimanche en NBA. Seuls deux Français ont foulé les parquets, Frank Ntilikina (New York) et Joffrey Lauvergne (San Antonio).

Basket - NBA - Ntilikina a capté sept rebonds contre les Mavericks, un nouveau record pour lui. (Danny Bollinger/NBA/Getty Images)

Ntilikina a capté sept rebonds contre les Mavericks, un nouveau record pour lui. (Danny Bollinger/NBA/Getty Images)

Il a gagné

On a parfois tendance à oublier que les statistiques ne disent pas tout, et c'est d'autant plus vrai avec Frank Ntilikina. Encore bluffant en défense à Dallas (100-96) dimanche, le rookie français de New York (19 ans) a gagné son duel très attendu avec Dennis Smith Jr. (11 points à 5/14, 5 passes, 3 rebonds, 2 interceptions), drafté quelques minutes après lui l'année dernière.

En novembre, LeBron James himself avait critiqué le choix des Knicks de ne pas avoir choisi le meneur américain, avant de se frotter de très près au Frenchie quelques jours plus tard, au Madison Square Garden. Les deux rookies n'avaient pas réagi à la polémique suscitée par les propos du «King», et à voir leur accolade à la fin du match dimanche, tout semble aller pour le mieux entre eux. «C'est vraiment un très bon défenseur, a déclaré Smith Jr. au sujet de Ntilikina dans le vestiaire des Mavs. Il a vite fait son trou dans cette ligue. Je n'ai que du respect pour lui.»

Notons par ailleurs, et ce n'est pas anodin, que s'il a encore été maladroit (7 points à 3/8, 28,6% en quatre matches en janvier), l'ancien meneur de Strasbourg a capté 7 rebonds, un nouveau record pour lui. En 25 minutes passées sur le parquet, il a aussi délivré cinq passes décisives, intercepté un ballon, réussi deux contres et quelques actions d'éclat, comme cette séquence défensive sur... Dirk Nowitzki, auquel il rend pourtant près de 20 centimètres.

Il a perdu

Si les Spurs étaient très diminués à Portland (110-111), Joffrey Lauvergne a encore dû se contenter de miettes en sortie de banc. L'intérieur français n'a passé que cinq minutes sur le terrain, au milieu du premier quart-temps et à la fin du troisième, le temps de rater un tir, marquer deux lancers francs, prendre un rebond et donner une passe décisive. Encore «emmerdé» par son doigt (il n'a «plus de tendons» au niveau de la dernière phalange du majeur de la main droite), Lauvergne avait joué 15 minutes contre Phoenix (103-89) vendredi.

Ils n'ont pas joué

Tony Parker, dont le temps de jeu est limité depuis son retour de blessure, a été laissé au repos contre les Trail Blazers. Pour la troisième fois de suite, Joakim Noah est lui resté sur le banc des Knicks à Dallas, tandis que Rudy Gobert, victime d'une entorse du ligament croisé du genou gauche le 15 décembre, contre Boston, n'a pas encore repris la compétition avec Utah, battu à Miami (103-102).

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.