Basket NBA

La fête à L.A. pour les Lakers et les Clippers

Riche soirée jeudi pour les clubs de Los Angeles puisque les Lakers se sont offert les Spurs à domicile (93-81) alors que les Clippers ont gagné un derby californien à Sacramento (121-115).

Basket - NBA - L'ailier-fort des Lakers Larry Nance Jr en plein vol. (A.D.Bernstein/NBA/Getty Images)

L'ailier-fort des Lakers Larry Nance Jr en plein vol. (A.D.Bernstein/NBA/Getty Images)

Les Spurs étouffés

Les Spurs craquent sous le poids des absences. Venus au Staples Center sans Kawhi Leonard (épaule), Tony Parker (cheville), Danny Green (aine) et Rudy Gay (talon), alors que Joffrey Lauvergne n'a pas été utilisé, ils en sont repartis avec une quatrième défaite en sept matches (93-81). Elle les place dans la même situation à l'Ouest que Cleveland à l'Est, à savoir largués par les deux premiers (Golden State et Houston) et en danger de perdre leur troisième place face à une équipe en forme (Minnesota).

Les Lakers n'ont pourtant pas été transcendants (41% aux tirs, 0 point pour Julius Randle) mais ils ont été meilleurs, tout simplement, à écouter Gregg Popovich, qui n'a pas voulu aller chercher des excuses du côté de l'infirmerie. «Ils étaient beaucoup plus physiques que nous durant tout le match, ils avaient un désir de gagner bien supérieur au notre. On a été proches plusieurs fois mais ils ont su exploiter nos balles perdues (20)», a regretté le coach des Spurs. Cette troisième victoire de suite des Lakers, leur plus longue série de la saison, a porté le sceau de ses espoirs Brandon Ingram (26 points) et Lonzo Ball (18 points, 10 rebonds, 6 passes).

Les Kings débordés

Ça va clairement mieux côté Clippers, où cette neuvième victoire en douze matches (121-115), qui en suit une autre marquante face à Golden State, permet de se rapprocher un peu plus de la qualification virtuelle en play-offs derrière des équipes qui n'affichent pas la même dynamique (OKC, Denver, New Orleans). Pourtant, Blake Griffin a été plutôt bien contenu (18 points à 5/14) et il y a encore eu de la casse puisque DeAndre Jordan n'a pas joué en seconde mi-temps après s'être foulé la cheville gauche.

Derrière le flamboyant Lou Williams (30 points), troisième scoreur de la NBA en janvier, ils ont pu compter cette fois sur le puissant Montrezl Harrell (25 points à 11/12 en 27 minutes) et l'arrière rookie Tyrone Wallace, auteur d'un dunk après interception qui a clos le suspense dans le money time (voir ci-dessus). Côté Sacramento, où les 72 points encaissés en première mi-temps sont un record de la franchise égalé, cette troisième défaite de suite fait passer l'équipe de la capitale de la Californie à la dernière place de la conférence Ouest, derrière Memphis.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.