Basket NBA

Ian Mahinmi (Washington) sort le grand jeu face au Magic d'Evan Fournier

Le pivot tricolore Ian Mahinmi (17 points) a réussi le meilleur match offensif de sa saison face à Orlando vendredi, contribuant largement au succès des Wizards (125-119).

Basket - NBA - Ian Mahinmi a brillé dans la raquette de Washington. (NBA/Getty Images)

Ian Mahinmi a brillé dans la raquette de Washington. (NBA/Getty Images)

Il y a 48 heures, Ian Mahinmi n'avait été utilisé que trois minutes face au Jazz, rencontre où le Français n'avait pas tenté le moindre shoot. Vendredi, le natif de Rouen a vu son temps de jeu multiplié par sept contre Orlando, rencontre où son équipe avait grandement besoin de spécialistes défensifs de son genre. «A la fin du troisième quart-temps, j'ai regardé le score, et j'ai vu que les deux équipes avaient déjà marqué 98 points, raconte Bradley Beal. Je me suis dit : la première équipe qui se mettra à défendre allait gagner, c'était évident.»

Sur le parquet pendant les deux-tiers du dernier quart-temps, Mahinmi y a marqué 6 de ses 17 points, permettant aux Wizards de rester aux commandes du match, pour finalement s'imposer grâce à John Wall et Bradley Beal (30 points chacun). Mais le rôle du pivot tricolore a été décisif, lui qui a réussi son meilleur total aux points (17) et aux contres (3) cette saison. Il a par ailleurs ajouté pris 8 rebonds, dont 4 offensifs, et ne s'est pas souvent fait piéger en défense (2 fautes seulement). «Il a été génial», l'a félicité Beal à l'issue de la rencontre. Maladroit (4/14), Evan Fournier s'est lui contenté de 10 points.

20 Cela faisait 20 mois que Ian Mahinmi n'avait plus marqué autant en NBA. Pour retrouver une telle perf', il faut remonter à avril 2016, où le pivot avait passé 22 points aux Raptors en play-offs.

Batum et les Hornets retrouvent des couleurs

S'il peine toujours à trouver la mire à trois points (1/11 à trois points sur les trois derniers matches), Nicolas Batum (11 points, 5 passes) a réalisé une bonne prestation face au Jazz (99-88), offrant aux Hornets un troisième succès en 2018. Avec six joueurs à plus de 10 points, la franchise de Charlotte (décevante 11e à l'Est) s'offre un peu d'air, et positive à l'idée de bientôt retrouver son head coach, Steve Clifford, absent depuis plus d'un mois pour des raisons de santé. «C'est bon de savoir qu'il va mieux, a réagi Batum. Son retour est vraiment une super nouvelle.»

Battus par les Wolves (118-108) d'un Karl-Anthony Towns passé tout près du triple-double (23 points, 15 rebonds, 9 passes), les Knicks ont cédé dans le dernier quart-temps. Frank Ntilikina (2 points à 1/3, 2 passes, 3 pertes de balles), n'a pas réussi à se montrer.
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.