Basket NBA

Golden State déjoue le sortilège et bat Orlando

Dans la conférence Ouest, les Warriors ont aligné face au Magic leur septième victoire de rang (110-100). Les Blazers, Wolves, Pelicans et Lakers se sont aussi imposés lundi soir.

Basket - NBA - Pas de Stephen Curry ? Pas grave, Golden avait Shaun Livingston. (N.Graham/NBA/Getty Images)

Pas de Stephen Curry ? Pas grave, Golden avait Shaun Livingston. (N.Graham/NBA/Getty Images)

Golden State sans souci

Golden State a de la marge, ce n'est pas nouveau. Même privés de Stephen Curry (cuisse), qui «aurait joué si ça avait été un match de play-offs», dixit son coach, les champions en titre ont maîtrisé leur affaire face à Orlando, une des bonnes surprises de la saison, en menant durant toute la seconde mi-temps (110-100). Le Magic avait perdu une partie de son adresse jusqu'ici remarquable (42% dont 31% à 3 points), même si ça n'a pas trop concerné Evan Fournier (16 points à 50%). Ce septième succès de rang laisse Golden State coleader de la conférence Ouest avant le choc face à celui de l'Est, Boston, jeudi.

Portland s'offre Denver

Succès important pour Portand face à Denver (99-82), un duel interne à une division Nord-Ouest beaucoup plus compétitive cette saison (les autres équipes sont Minnesota, OKC et Utah). Les Blazers ont résisté au petit match de Damian Lillard (15 points à 4/14) en verrouillant leur panier (36% de réussite aux tirs pour les Nuggets). Jusuf Nurkic (17 points) s'est fait plaisir en gagnant son duel face à Nikola Jokic (6 points à 2/9), qui l'avait fait sortir du cinq de Denver.

Minnesota en survol

Autre duel de la division Nord-Ouest, qui est revenu cette fois à l'équipe visiteuse, Minnesota, dans l'Utah (109-98). Les Wolves ont survolé la rencontre quasiment depuis le départ (20-6, 8e) et trois d'entre eux ont dépassé la barre des 20 points, dont Karl-Anthony Towns (24 points, 13 rebonds), bien aidé par l'absence longue durée de Rudy Gobert. «Notre défense a été plutôt bonne», a apprécié l'entraîneur Tom Thibodeau. Dans sa bouche, ce n'est pas loin du compliment ultime. A noter en face que le rookie Donovan Mitchell a inscrit 24 points, déjà son cinquième match à plus de 20 points cette saison.

Les Pelicans s'en sortent

Battre d'un point les Hawks à la maison (106-105), cette saison ce n'est pas très fameux. Mais il n'y a que le résultat qui compte répondront les Pelicans, qui ont su effacer un retard de 14 points (31-45, 19e). Plus que DeMarcus Cousins (22 points, 16 rebonds, 7 passes), le héros inattendu de ce match a été l'ailier Darius Miller (21 points), qui oeuvrait en Euroligue ces dernières saisons et a signé cette nuit un 4/4 à 3 points dans la dernière période.

Les Lakers rebondissent

Devin Booker marque des points, beaucoup de points (encore 36 cette nuit). Mais Phoenix gagne peu de matches, trop peu. Cette fois ce sont les Lakers qui sont venus s'imposer dans l'Arizona, bien que Lonzo Ball soit resté cette fois loin du triple double (7 points à 3/10, 5 rebonds, 5 passes pour 4 balles perdues). Les deux équipes étaient à égalité à 7'25 de la fin (81-81) avant un 10-2 qui a propulsé les Californiens vers la victoire.

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération