Basket Pro B

David Kahn, patron du Paris Basket : «Un immense projet»

L'Américain David Kahn, patron du tout nouveau Paris Basketball, dresse les contours du club qui débutera la saison prochaine en proB.

Basket - Pro B - David Kahn promet du lourd pour le Paris Basket. (Getty)

David Kahn promet du lourd pour le Paris Basket. (Getty)

 «Tout d'abord et c'est très important : Allez les Bleus.» C'est par ces mots bien sentis en français que David Kahn, ancien président des Minnesota Timberwolves et ancien directeur des Indiana Pacers a débuté sa présentation, jeudi matin dans les salons de l'Hôtel de ville, du Paris Basketball, pour lequel il annonce un «immense projet».

«Avec Eric Schwartz (principal propriétaire et ancien actionnaire minoritaire de la franchise NBA des Atlanta Hawks), qu'est-ce qui vous a poussé à investir dans un club de basket à Paris ? 
Parce que c'est Paris. Sérieusement, on parle de la plus belle ville au monde. C'est un projet pour Paris. Pas un projet à l'américaine mais pour une équipe parisienne. Ces 19 derniers mois, je me suis rendu vingt fois à Paris pour que ce projet aboutisse. C'est un projet incroyable mais qui va prendre de temps et nécessite des fondations solides. On droit être certain d'investir nos ressources dans le futur. Et non pas d'essayer de faire trop et trop vite. Ce qui engendre souvent des erreurs.

Dans quelle mesure votre expérience de la NBA peut-elle le servir ? 
Pour moi, la première chose est de beaucoup apprendre du basket français et de sa culture. Je ne viens pas à Paris pour imposer les pratiques de la NBA. Une fois que j'ai dit cela, j'ai aussi appris un certain nombre de choses dans ma carrière. Il existe peut-être l'opportunité d'adapter un certain savoir-faire. Mais avant d'imposer des choses qui se font aux Etats-Unis, il est essentiel de comprendre ce qui existe ici. Je sais que nous n'avons pas le droit d'échouer. Et nous ne le ferons pas (il sourit).

Quel est l'objectif principal de votre démarche ? 
En fait, nous en avons deux, très importants. Le premier est d'être l'équipe qui évoluera dans la nouvelle Arena (Porte de la Chapelle à l'été 2024), et de jouer en Euroligue en 2022. Pour moi, c'est totalement incroyable que Paris ne joue pas en Euroligue. Nous voulons placer ce club sur la carte des grands clubs européens de basket. C'est un beau et immense projet.

Avec quels moyens ? 
C'est vraiment une coutume française de parler de budget. Mais en Amérique, on ne parle pas de ces choses-là. Tout ce que je peux vous dire, c'est que notre budget de la saison prochain sera dans la fourchette moyenne des clubs de Pro B.

Ne craignez-vous pas la concurrence des autres sports à Paris et notamment du PSG ? 
Nous sommes convaincus qu'il existe déjà à Paris un attrait pour le basket. Dans les villes américaines, nous avons la NBA, la NFL, le base-ball, le hockey et le sport universitaire, très important chez nous. Nous sommes donc habitués à évoluer dans un secteur concurrentiel encore plus important qu'ici. Je suis persuadé que nous sommes capables de comprendre et de relever le challenge d'autres disciplines. Si nous proposons un produit de qualité et attractif, les Parisiens viendront nous voir.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.