Les vérités de Justin Gatlin
issu du magazine
...
Justin Gatlin. Photo Bob Croslin/Sports Illustrated/Getty Images
Athlé

Justin Gatlin : «Bolt m'a dit que j'étais un mec bien»

Champion du monde du 100 m sous les huées à Londres, l'ex-banni préfère retenir le soutien de la star Bolt. Une icône dont il est enfin débarrassé, à l'heure d'entamer une troisième carrière, à 35 ans.

Nicolas Herbelot

Champion du monde du 100 m sous les huées à Londres, l'ex-banni préfère retenir le soutien de la star Bolt. Une icône dont il est enfin débarrassé, à l'heure d'entamer une troisième carrière, à 35 ans.

En août, il a fait chuter Usain Bolt sous la bronca du stade Olympique de Londres lors des adieux de ce dernier à l'athlétisme. Douze ans après son double sacre sur 100 m et 200 m à Helsinki, Justin Gatlin est redevenu champion du monde de la distance reine à 35 ans. Entre les deux, une suspension de quatre ans, en 2006, pour un deuxième contrôle positif et un costume de «méchant» bien lourd à porter. Invité au gala de la Fédération internationale à Monaco, fin novembre, comme tous les médaillés d'or, il nous a accordé un long entretien, loin des oreilles des médias britanniques qui le traitent d'usurpateur. L'Américain y raconte sans haine cette expérience et son espoir d'entamer une troisième carrière apaisée, pour le fun et pour redevenir champion olympique en 2020, seize ans après Athènes...

Cet été, avant les Mondiaux de Londres, vous rêviez de finir votre carrière au sommet. Quoi de mieux qu'un titre mondial ?
C'est très vrai. Deux secondes après l'arrivée, je me suis d'ailleurs dit : «C'est fini, ça y est !» Et puis deux secondes plus tard, je me suis dit que non. Parce que j'ai le sentiment d'avoir encore des choses à réaliser : battre le record américain (les 9“69 de Tyson Gay en 2009) et finir comme j'ai commencé, par un titre olympique, à Tokyo.

Mais vous aurez 36 ans en février prochain, 39 à Tokyo !
Mes quatre ans de suspension (2006-2010) ont épargné mon corps, mes jambes. J'ai beau commencer à avoir des cheveux gris, j'ai l'impression d'avoir encore 27-28 ans. Le seul problème, ce n'est pas la perte de vitesse mais les bobos qui se multiplient et dont on met plus de temps à se remettre. Je vais diminuer le nombre de mes courses pour m'épargner. Seule une blessure majeure pourrait me pousser à prendre ma retraite avant. Je prendrai chaque année comme si c'était la dernière, pour donner le meilleur sans penser à la suite ou me chercher d'excuses.

Voyez-vous la retraite de Bolt comme la possibilité d'un nouveau départ ?
Je le crois et je l'espère. Des athlètes vont se réveiller et se dire : «Maintenant, j'ai une opportunité de montrer qui je suis !» Chose qu'ils ne pouvaient pas faire en sa présence. Dans l'histoire, il y a eu d'incroyables sprinteurs : Jesse Owens, Carl Lewis, Michael Johnson... Quand ils se sont arrêtés, le sport a continué. Simplement, ils avaient placé la barre à un autre niveau. Avec Usain, c'est pareil, les jeunes ont vu ce qu'il fallait faire et il a changé leur mentalité.

«Dès que j'ai passé la ligne, il était hors de question que je manque de respect à Usain, je devais lui rendre hommage»

À titre personnel, vous en voilà débarrassé...
(Il marque un...

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

1€ le premier mois d'abonnement*

puis 9,99€/mois sans engagement
offre valable du 1 juillet au 31 août 2018

j'en profite

* voir conditions

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.