Athlé ChF

Pierre-Ambroise Bosse calme le jeu avec la Fédération

Qualifié sans forcer pour la finale du 800 m (1'49''35), le champion du monde estime réglé le contentieux qui l'a opposé à la Fédération ces derniers jours. Mais n'a pas voulu s'étendre.

Athlétisme - Championnats de France - Pierre-Ambroise Bosse n'a pas forcé son talent samedi. (S. Boué/L'Equipe)

Pierre-Ambroise Bosse n'a pas forcé son talent samedi. (S. Boué/L'Equipe)

Pierre-Ambroise Bosse n'a pas forcé son talent pour se qualifier pour la finale du 800 m des championnats de France, programmée dimanche à Albi. Le champion du monde a remporté samerdi sa série en 1'49''35 sans trop de soucis.

«C'était pas du tout si facile, nuance Bosse. La preuve, je pense que j'ai eu un coup de stress, un manque de lucidité parce que doubler au couloir deux (dans le virage), ce n'est pas des choses qu'on conseille de faire en école d'athlétisme. Je pourrais presque passer pour un arrogant, c'était presque un manque de lucidité. J'aurais voulu passer après mais quand ça a accéléré à la cloche, j'ai presque eu peur qu'ils partent sans moi.»

«Sinon, je commence à me sentir pas mal, continue le protégé d'Alain Lignier. Je crois que le meeting de Paris la semaine dernière (7e en 1'45''19) m'a un peu débloqué, j'en avais besoin. Je pense que j'ai encore besoin d'une ou deux courses avant les championnats d'Europe.»

«Le sentiment est bon de part et d'autre»

Bosse n'a pas souhaité s'expliquer sur ses menaces de ne pas participer aux championnats de France pour protester contre la lenteur de la FFA à conclure une convention pluriannuelle promise depuis le mois d'août dernier.

«Je suis là, c'est tout ce qui compte, explique-t-il. Nous, on regarde les résultats, et le résultat, c'est que je suis là, donc peu importe la polémique, peu importe les contentieux qu'il y a pu y avoir entre la fédé et moi, ils sont réglés. Le sentiment est bon de part et d'autre, ça s'est très bien passé avec André (Giraud, le président de la FFA) quand on s'est vus tout à l'heure, il m'a présenté ses potes de Marseille, et quand il fait ça, généralement, c'est qu'on n'est pas vraiment ennemis.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.