Athlé Dopage

Dopage : le coach de Justin Gatlin piégé par des journalistes du Telegraph

Dennis Mitchell, l'entraßneur de Justin Gatlin, et un agent ont proposé des produits dopants à des journalistes du Telegraph qui travaillaient en caméra cachée.

Athlétisme - GATLIN Justin (USA) - Justin Gatlin fait de nouveau parler de lui dans une affaire de dopage. (A.Mounic/L'Equipe)

Justin Gatlin fait de nouveau parler de lui dans une affaire de dopage. (A.Mounic/L'Equipe)

Champion du monde du 100m et déjà suspendu en 2001 et 2006 pour dopage, Justin Gatlin est de nouveau cité dans une affaire de dopage. Plus précisément son entraîneur Dennis Mitchell, ancien champion olympique, et Robert Wagner, un agent qui a travaillé avec le sprinteur.

Prétextant le tournage d'un film et le besoin d'aider un acteur dans son entraînement, des journalistes du Telegraph sont entrés en contact avec ces membres de l'entourage de Gatlin. Dennis Mitchell et Robert Wagner, leur ont alors proposé de la testostérone et des hormones de croissance. Dans leurs explications, les substances devaient fournies par un médecin autrichien à l'aide d'ordonnances à un faux nom pour un montant de 250 000 dollars.

Dans des conversations enregistrées par les journalistes, on entend le coach de Gatlin expliquer que ces produits, bien qu'interdits, sont encore couramment utilisés dans l'athlétisme de haut niveau. Ils précisent ensuite que les contrôles antidopage sont facile à contourner. Lors d'une rencontre, Wagner suggère même que Justin Gatlin a eu recours à des pratiques dopantes : «Vous pensez que Justin ne le fait pas ? Vous pensez que Dennis (Mitchell) ne le faisait pas ?»

Gatlin nie toute implication

Interrogé sur cette affaire lundi, Justin Gatlin a pris ses distances et expliqué qu'il n'était pas au courant des activités de son coach et de ses agents. Les avocats de l'Américain précisaient d'ailleurs que Mitchell avait été licencié et rappelaient que Gatlin avait subi toute une série de test depuis cinq ans et qu'ils s'étaient tous avérés négatifs. Renaldo Nehemaiah, agent de Gatlin depuis 14 ans, a également précisé que Wagner n'avait travaillé avec eux qu'à deux ou trois occasions.

Suite aux révélations du Telegraph, la Fédération internationale d'athlétisme et l'Agence américaine antidopage ont ouvert une enquête officielle.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractĂšres restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais aprÚs modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicitĂ©s ciblĂ©es en fonction de vos centres d'intĂ©rĂȘts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.