Athlé Ligue de diamant Lausanne

Ce qu'il faut retenir du meeting de Lausanne : Noah Lyles superstar, final mouvementé sur 5000m

Vainqueur de la course-reine du meeting de Lausanne, Noah Lyles (20 ans) a confirmé sa domination sur le demi-tour de piste. Voici ce qu'il faut retenir de la 8e étape de la Ligue de diamant.

Athlétisme - Athlétisme - Noah Lyles a encore frappé fort à Lausanne. (J.Prevost/L'Equipe)

Noah Lyles a encore frappé fort à Lausanne. (J.Prevost/L'Equipe)

La star : Noah Lyles (200m)

Malgré la concurrence de ses jeunes compatriotes Rai Benjamin et Michael Norman, qui étaient venus l'affronter en Suisse, Noah Lyles (20 ans) n'a pas flanché. Grâce à une dernière ligne droite extraordinaire, le nouveau prodige du sprint mondial a égalé le meilleur chrono de la saison (19''69), qu'il avait lui-même établi fin mai à Eugene. Et dire que le Floridien possède aussi le meilleur temps de l'année sur 100m (9''88)... Norman, pourtant auteur d'un départ canon, n'a pu rivaliser ce jeudi et se contente de la deuxième place (19''88).

La confirmation : Abderrahman Samba (400m haies)

Il était probablement l'athlète le plus attendu de la soirée, tant le chrono réalisé une semaine plus tôt à Paris (46''98, deuxième meilleure perf' de l'histoire) avait bluffé les observateurs. S'il ne s'est pas davantage approché du record du monde, vieux de vingt-six ans, le Qatari a encore réalisé un temps canon en 47''41, son septième de l'année sous la barre des 48 secondes ! Samba possède désormais six des huit meilleurs chronos de la saison sur la distance, et n'a jamais perdu en Ligue de diamant (6 courses, 6 victoires). «L'objectif de la saison reste les Jeux asiatiques fin août», a-t-il rappelé.

La perf : Marie-Josée Ta Lou (100m)

Ce n'est pas parce qu'elle est malade et qu'elle manque de sensations que Marie-Josée Ta Lou va se laisser faire sur 100 mètres. A Lausanne, la petite Ivoirienne a encore été bluffante (10''90) malgré un plateau très relevé incluant la championne olympique Elaine Thompson (2e en 10''99) et la championne d'Europe Dafne Schippers (4e en 11''02). En réalisant le 3e meilleur chrono de l'année (elle détient les deux premiers : 10''85 à Doha, 10''88 à Eugene), elle s'offre un troisième succès en Ligue de diamant cette saison. «Je n'étais pourtant pas dans une forme optimale», souriait-elle après sa course.

Le taulier : Sergueï Choubenkov (110m haies)

Il est le favori des prochains championnats d'Europe et l'a encore prouvé ce jeudi en dominant facilement le 110m haies (12''95) : Sergueï Choubenkov, qui avait réussi lundi la meilleure perf' mondiale de l'année (12''92, à un centième du record d'Europe), va être très difficile à battre... A moins qu'il ne soit disqualifié, comme à Paris la semaine dernière ? Pascal Martinot-Lagarde, troisième (13''30), estime avoir une carte à jouer à Berlin. «L'objectif numéro un», répète-t-il en analysant son «chrono intéressant».

La scène improbable : l'accrochage éthiopien (5000m)

C'est le genre de scène à laquelle on assiste rarement sur une piste d'athlétisme. Dans le dernier virage du 5000m, Selemon Barega fait trébucher son compatriote éthiopien Yomif Kechelja, qui mène la danse. Ce dernier, déséquilibré, tente d'éviter la chute... en ceinturant Barega ! Derrière eux, le Bahreïnien Birhanu Balew en profite pour leur griller la priorité et réussir la meilleure performance mondiale de l'année (13'01''09), devant Barega qui a tout de même pris la deuxième place avant de se faire sérieusement secouer par Kechelja une fois la ligne coupée.

Le centimètre : Christian Taylor (triple saut)

Pour un tout petit centimètre (17,61m, contre 17,62m), Pedro Pablo Pichardo a manqué de renverser une nouvelle fois Christian Taylor sur la piste de Lausanne. Mais l'Américain, dominé par le Cubain en début de saison à Doha, a honoré d'un rien son statut de double champion olympique du triple saut, à l'issue d'un concours globalement décevant où il aura été le seul, avec Pichardo, à franchir 17 mètres tout en restant loin de ses meilleures performances cette saison.

Mais aussi...

En l'absence de Mutaz Essaz Barshim (cheville), le Russe Danil Lysenko a remporté le concours de la hauteur (2,37 m, barre franchie au premier essai)... Caster Semenya, qui s'est essayée sur 1500m, ne s'est pas montrée autant à l'aise que sur 800m : la Sud-Africaine a fini sixième d'une course remportée par Shelby Houlihan (3'57''34).
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.