Surf France

Tout savoir sur les projets de piscines à vagues en France

Très en vogue, les projets de piscines à vagues sont nombreux en France. Certains sont très avancés, d'autres beaucoup moins. Etat des lieux des différents projets en cours.

Surf - Surf - Le projet de piscine à vagues à Sevran devrait ressembler à ça. (D.R)

Le projet de piscine à vagues à Sevran devrait ressembler à ça. (D.R)

Sevran

Il s'agit sans doute du projet le plus fiable et le plus avancé en France à ce jour. Au nord de Paris, la commune de Sevran (93) doit accueillir à l'horizon 2023 une base de loisirs aquatique au bord d'un lac. Ce parc comprendrait également un bâtiment de 5 327 m2 dans lequel serait construit une piscine à vagues extérieure et peut-être un espace de surf indoor avec une vague statique. La Fédération française de surf est pleinement impliquée dans ce projet, en tant que partenaire, comme elle suit de très près tous les autres projets liés à ce type de création. Ce projet à Sevran s'inscrit pleinement dans l'optique des JO de Paris 2024.

Voir l'article que nous lui avons consacré il y a quelques semaines.

Bordeaux

Le Surf Park à Bordeaux est un projet sérieux. Le terrain - en bordure du lac de Bordeaux - a été choisi et une étude administrative est actuellement à l'étude. «Ça prend toujours beaucoup de temps», nous a expliqué ce mardi une des cinq personnes qui travaillent sur ce projet. Le terrain en question débordant sur la commune de Bruges, il serait question d'établir une piscine sur la partie Bruges, et donc la piscine à vagues sur la partie Bordeaux. Parallèlement à l'attente due aux contraintes administratives, l'équipe du Surf Park effectue en ce moment un audit sur les différentes technologies possibles. Tout en sachant qu'ils croient énormément à une technologie de déplacement d'énergie plutôt que qu'une qui génère une impulsion d'eau comme la vague de Kelly Slater en Californie. La technologie de type Wavegarden "The Cove" a donc leur préférence. Le choix de la technologie devrait s'opérer fin 2018. Et le projet pourrait idéalement voir le jour en 2021 ou 2022 si tout se passe bien.

Une illustration du Surf Park Bordeaux. (D.R)
Une illustration du Surf Park Bordeaux. (D.R)

Lacanau

Non loin de Bordeaux, et au bord de l'océan, la ville de Lacanau espère voir sa piscine à vagues devenir une réalité dans les prochaines années, notamment parce que le surf pourrait être intégré aux JO de Paris 2024. La commune canaulaise, qui s'est portée candidate à l'organisation des épreuves de surf, s'est liée avec des investisseurs privés pour que ce projet aboutisse. Lacanau peut par ailleurs compter sur le soutien de Bordeaux-Métropole. Lacanau et Bordeaux «mutualiseraient ainsi leurs moyens d'hébergement, de transport et de communication», afin dit-on de pallier à certaines faiblesses. La technologie Wavegarden serait celle qui là aussi a été retenue au cas où le projet devait voir le jour.

Landes

Le projet a débuté très sérieusement, sous l'égide du Conseil générale des Landes, présidé à l'époque par l'une des figures du PS Henri Emmanuelli. Un terrain à Saint-Geours-de-Maremne avait été choisi. Une piscine à vagues ainsi qu'un complexe dédié aux sports extrêmes étaient prévus. La technologie Wavegarden (version 1, avant The Cove) était à la base du projet, sauf que l'expérience de celle montée au Pays de Galles, notamment en terme de fiabilité, n'a pas été concluante. Le coût d'exploitation a également été jugé très onéreux. A l'heure actuelle, le projet est au point mort. Est-il enterré pour autant ? L'avenir nous le dira, sachant qu'un autre projet serait à l'étude du côté de Lit-et-Mixe.

Toulouse

Comme la "ville Rose" est une cité de surf, deux surfeurs toulousains quarantenaires planchent depuis plusieurs mois sur un projet de piscine à vagues sur l'île du Ramier, à Toulouse donc. L'idée, selon la Dépêche du Midi, serait la création d'un bassin de 150 m de long sur 150 m de large, avec une hauteur des vagues réglable, d'une mousse à environ 2m50, et ce toutes les 8 secondes. La technologie Wavegarden "The Cove" a leur préférence. Si la mairie semble très intéressée par cette initiative, le service urbanisme, qui aurait plutôt le projet de planter des arbres à cet endroit-là toujours selon la Dépêche, serait beaucoup moins "open". A suivre.

Marseille

Quasiment aucune info ne circule sur ce projet à Marseille, qui miserait également sur la technologie Wavegarden. Des investisseurs privés sont sur le coup et, si rien n'a véritablement filtré jusqu'ici, une communication devrait avoir lieu prochainement. Il est donc urgent d'attendre.

Et aussi...

L'équipe "Waves in the city" a annoncé ce mardi, via un communiqué, que 2018 sera «l'année de la concrétisation avec l'officialisation des sites et des calendriers des projets de Paris et de Lyon». Affaire à suivre.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.