Ski Chronique

Tess Ledeux : «Je vais essayer d'impressionner les juges»

Les skieurs freestyle français, Kevin Rolland et Tess Ledeux, signent des chroniques sur notre site tout au long de la saison. Pour cette deuxième, c'est Tess Ledeux qui s'y colle et qui nous parle de la préparation technique autour de ses figures.

Ski - Ski freestyle - Tess Ledeux nous parle de sa préparation technique en vue des prochains X Games. (Louis Garnier/D.R)

Tess Ledeux nous parle de sa préparation technique en vue des prochains X Games. (Louis Garnier/D.R)

«Au tout début, on fait du trampoline, histoire de bien travailler la base des figures. Dès qu'on sent qu'on a le mouvement et qu'on est prêt, on va sur un airbag.

Sur l'airbag, on travaille les figures encore et encore. Moi, ça se passe à La Clusaz, en extérieur. On glisse sur une rampe en synthétique et plastique, un peu comme des rampes de water-jump. A la différence près qu'au lieu d'atterrir dans l'eau, on atterrit sur un airbag, qui n'est autre qu'un gros ballon gonflé d'air. Ça fait moins mal que l'eau car au moins on ne fait pas de plat. Par contre, on a moins le droit à l'erreur au niveau des articulations.

On pourrait faire du bac à mousse en roller mais on ne retrouve pas les mêmes sensations. Et moi, clairement, je préfère travailler sur l'airbag, même si c'est un travail que j'apprécie à petites doses. On remonte à pied, c'est assez fatigant... Ce n'est pas un calvaire mais une semaine à fond ça va. Après ça peut vite devenir trop répétitif. J'aime bien voir la neige après.

Dès qu'on maîtrise une figure au moins 8 fois sur 10, on sait qu'on est prêt pour la neige. Et pareil sur la neige lors de la préparation, quand on arrive à les reproduire parfaitement au moins 8 fois sur 10, on sait qu'on est prêt à les tenter en compétition.

Tout ce travail, c'est de l'acrobatie, donc j'aime bien. Les figures les plus compliquées, en ce qui me concerne, ce sont les "doubles". Ce sont les figures les plus techniques pour nous. Les filles commencent à en mettre de plus en plus sur la neige. Je suis obligée de suivre un peu ce mouvement-là. Ce n'est pas facile de passer le cap.

Cette année, je suis assez confiante car je me suis bien préparée en amont sur airbag. Quand il a fallu tenter mes nouvelles figures, je savais qu'a priori ça allait bien tourner. Il y a toujours un peu de stress mais je ne pense pas à la blessure.

Ma figure préférée, ce sont les "bio 7". On part vers l'avant et on voit un peu tout quand on est en l'air. C'est par ailleurs une figure que je maîtrise parfaitement. Je sais que je ne prends pas de risque à la faire. il n'y a donc pas de stress au départ.

Pour les X Games, je prévois de mettre un nouveau run. Mais je ne vous en dis pas plus, ce sera la surprise. Je vais essayer d'impressionner un peu les juges.»

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.