Ski

Vidéo : quatre jours de freeride dans les Dolomites pour la websérie «Cham'Lines Travel»

Après deux épisodes tournés à Chamonix, le premier épisode de «Cham'Lines Travel» propose quatre jours à la découverte des Dolomites en compagnie de Kévin Guri, Shanty Cipolli et bien sûr d'Aurélien Ducroz, qui est à l'origine de la websérie.


Les commentaires d'Aurélien Ducroz à propos de l'épisode

« Cela faisait de nombreuses années que je voulais aller dans les Dolomites, en Italie. La réputation de cet endroit classé au patrimoine mondiale de L'UNESCO n'est plus à faire, mais à force d'entendre parler de ces couloirs mythiques, j'avais vraiment envie d'aller découvrir le secteur et un " Cham'Lines Travel " est une bonne occasion !

Pour partager ces 4 jours de découverte, Kevin Guri et Shanty Cipolli (rideur italien) m'ont accompagné !

Jour 1 : 

La première matinée est parfaite. Shanty, qui connait bien le secteur, a déjà une idée bien précise de là où il veut nous emmener : direction Sasso Pordoi. Nous commençons par une ligne typique du secteur à seulement 5 minutes de peaux de phoques du sommet de la cabine : 300 mètres de couloir rectiligne entre les parois qui nous mettent directement dans l'ambiance.

Le trip commence sacrément bien, les conditions sont au top (il fait beau, la neige est froide !) et la première ligne confirme déjà la réputation de cet endroit incroyable.

Ensuite, Shanty veut nous faire découvrir une ligne au sommet de Piz Miara à environ 2h de rando mais malheureusement le temps se dégrade plus tôt que prévu et une fois au sommet, nous décidons de rentrer et de ne pas nous engager dans cet itinéraire sans aucune visibilité.

Jour 2 : 

Le mauvais temps prévu est au rendez-vous. Martin Prinoth, un rideur local, nous rejoint pour nous emmener dans une ligne connue de Sasso Pordoi : le Couloir Holzer. Directement accessible du sommet du téléphérique, cette ligne est incroyable par son accès ultra facile mais aussi grâce à son ambiance. 600 mètres de couloir plutôt étroit au milieu des falaises de plus d'une centaine de mètres. On est vraiment au coeur de la promesse des Dolomites. Tellement incroyable que nous décidons de remonter une deuxième fois dans le Holzer, afin de l'enchaîner de haut en bas sans s'arrêter. Et autant dire qu'après 600 mètres de couloir " full gaz " à se tirer la bourre, nos jambes étaient plutôt contentes de la dégradation météorologique (vent fort et neige) en début d'après-midi qui nous a obligés à rentrer !

Bel engagement dans ce couloir des Dolomites qui se resserre petit à petit... (
Bel engagement dans ce couloir des Dolomites qui se resserre petit à petit... (

Jour 3 : 

La météo est de nouveau belle. Nous décidons de retourner à Piz Miara pour réaliser cette ligne évoquée par Shanty le 1er jour : deux heures de rando pour arriver à l'entrée du 1er couloir qui débouche sur une grande combe, suivies d'une remontée de 200 mètres pour atteindre un couloir très fin et encaissé.

Le vent est encore fort mais nous espérons que les couloirs auront été protégés. Le premier couloir a été touché mais reste en très bonnes conditions. Nous en profitons pour lâcher les courbes dans une ligne plus ouverte, vraiment freeride. Ensuite, pour rejoindre le deuxième couloir, nous devons remonter une pente qui elle a été ravagée par le vent. Nous nous rendons vite compte qu'il est impossible de monter cette pente car comme on le dit dans le milieu : " elle pue grave ". Alors nous activons le plan B. Nous restons dans l'itinéraire plus classique en descendant un couloir pour rejoindre Plan de Gralba à Val Gardena d'où nous reprenons les remontées pour retourner à Pordoi.

Jour 4 

Le vent ayant encore travaillé énormément la montagne, nous cherchons une ligne qui a pu rester protégée. Vraiment pas simple, car le vent a tourbillonné dans tous les sens. Au final, nous trouvons une ligne assez basse en altitude sous le téléphérique de Sasso Pordoi qui semble avoir été épargnée. Un couloir très encaissé et assez raide qui est rarement skié car il nécessite un rappel au milieu.

Et c'est sur cette dernière ligne que se termine notre épisode de CHAM'LINES [TRAVEL] !

Au final, nous sommes restés sur un seul secteur des Dolomites. Et ce seul secteur offre déjà un nombre incroyable de possibilités : plus de 47 couloirs différents depuis Sasso Pordoi. Cette région des Dolomites offre un terrain de jeux épatant qui donne vraiment envie d'y retourner !

Un grand merci à toutes les personnes rencontrées, à Shanty et Martin qui nous ont fait partager les secrets de leur terrain de jeu ! »

Kévin Guri, Shanty Cipolli et Aurélien Ducroz lors de leur ascension. (
Kévin Guri, Shanty Cipolli et Aurélien Ducroz lors de leur ascension. (

Rappel des règles de sécurité en montagne

La pratique du ski hors-piste et des itinéraires freeride comporte de nombreux risques, comme toute activité en montagne. Il est essentiel d'avoir un excellent niveau de connaissances avant de s'engager dans des itinéraires en montagne. Les risques sont nombreux : zones glaciaires, crevasses, risque de chute, risque d'avalanche, etc.

Ne partez jamais seul en montagne. Assurez-vous que l'itinéraire que vous envisagez est adapté à votre niveau. Réunissez toutes les informations nécessaires sur les conditions d'enneigement et météo avant de vous engager. Prenez des informations auprès des services de pistes et des professionnels de la montagne. Pour garantir votre sécurité, faîtes appel à un moniteur de ski ou un guide de haute montagne selon les itinéraires envisagés.

Prenez systématiquement avec vous le matériel de sécurité nécessaire et surtout assurez-vous de bien savoir vous en servir. ARVA, pelle et sonde obligatoires en hors-piste, sac airbag vivement recommandé. Prévenez une personne de votre entourage sur l'itinéraire que vous envisagez.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.